Interview Steven L. Sears

Choisissiez ci-dessous l’onglet de votre choix

<strong>Version Française</strong><strong>English Version</strong>

XN et Xenites : Tout d’abord, merci beaucoup d’avoir accepté cette interview de la part de petits Français.

Merci de me l’avoir demandé. J’ai de très bons souvenirs de la France. J’y étais quand j’étais enfant et aussi juste avant le bicentenaire et j’ai eu une super expérience. Les gens, l’histoire, l’art, l’architecture, j’ai tout aimé. Mon dernier jour là-bas, mon ami et moi voulions trouver le « Café Français » typique pour diner. Nous avons terminé sur le Boulevard Saint Germain, dans la cave d’un restaurant italien qui avait la meilleure nourriture italienne que j’ai jamais mangé ! Au centre de Paris !

XN et Xenites : Le public français ne vous connait pas beaucoup. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je ne suis pas sûr de ce que je peux dire sur moi. Je suis né dans une famille militaire et j’ai passé les premières années de ma vie à être transféré d’un base à une autre tous les trois ans. Une de nos mutations était en Allemagne. Par conséquent, ma famille a voyagé en Europe, ce qui m’a conduit à ma première visite dans votre pays.

Enfant, j’étais toujours intéressé par l’art du spectacle et j’ai commencé ma carrière scénique en tant qu’acteur à douze ans. Rien de spectaculaire, mais suffisamment pour me permettre de réaliser combien j’aimais ça. J’ai obtenu une licence à l’Université de Floride avec un diplôme en Théâtre et j’ai voyagé jusqu’à Los Angeles pour devenir acteur.

Là-bas, j’ai commencé à écrire des scénarios pour le plaisir. Je n’avais aucune réelle intention de devenir écrivain, je ne m’étais jamais entrainé pour ça, je ne savais même pas qu’on pouvait en vivre. En conséquence d’une histoire plus longue (je vous passe les détails !), j’ai fini par écrire professionnellement pour une série appelée Riptide. C’est comme ça qu’a débuté ma carrière. Et même si j’aurai toujours de l’amour pour le fait de jouer, j’aime écrire vraiment vraiment plus. J’ai tellement de chance d’être tombé là-dedans.

Vous noterez que j’ai eu une assez longue carrière et que Xena n’a pas été ma seule ni ma première série. Cependant, nous sommes ici pour parler de Xena (ce qui est toujours amusant !) donc faisons ça.

La façon dont je suis venu à travailler sur la série est due à Babs Greyhosky. Un nom relativement inconnu des fans de Xena. C’était en fait une productrice de télévision et une auteur bien établie à cette époque. A l’origine, elle était directrice de production sur Xena. Elle m’a appelé et m’a parlé de la série et m’a demandé de venir rencontrer les autres producteurs, avec la possibilité d’écrire un épisode. Alors j’ai rencontré RJ Stewart, Rob Tapert et Sam Raimi.

A la suite de cette rencontre, j’ai eu pour mission d’écrire un scénario (Le Passage des Rêves).

A la suite de ce scénario, ils voulaient m’embaucher comme membre permanent de l’équipe. Comme Babs quittait la série pour faire d’autres choses, et puisque j’avais déjà eu une expérience de production, j’ai été nommé comme nouveau directeur de production. Et c’est comme ça que tout a commencé pour moi.

XN et Xenites : Pour commencer, j’aimerais vous poser une question traditionnelle sur notre site : Subber ou Shipper ? En d’autres mots, que pensez-vous de la relation entre Xena et Gabrielle ?

Ah, le débat incessant. Tout d’abord, je veux dire que, que vous soyez subber ou shipper, vous avez TOUS raison. Xena était une série vraiment unique à cet égard. Chaque interprétation marche bien.

C’est évident, Xena et Gabrielle étaient proches, plus proches que la plupart des gens. Plus proches même que beaucoup de gens qui se disent amoureux.

Elles voyageaient ensemble, se battaient l’une pour l’autre, se protégeaient l’une l’autre, sont mortes l’une pour l’autre, ont tenu bon et n’ont jamais quitté l’autre. Est-ce ça l’amour ? Absolument. Cela signifie-t-il qu’elles étaient amoureuses ? Eh bien ? C’est à vous de décider.

Je ne révèlerai rien à personne. Mais je dirai ceci : je ne définie pas une relation amoureuse par un acte physique. Alors qu’elles l’aient fait ou pas, est-ce important ? Leur amour était aussi intense. Xena n’est pas le genre de personne à rentrer dans beaucoup de cases, alors pourquoi les mettre dans une case ? Je ne peux pas dire si elles l’étaient ou si elles ne l’étaient pas, mais quoi qu’elles aient pu avoir, nous rêvons tous de l’avoir, n’est-ce pas ?

XN et Xenites : Concernant cette relation, quelle était la première idée au début de la série? Etait-il prévu que Xena et Gabrielle développent une relation aussi subtext ?

J’ai travaillé sur beaucoup de séries, et beaucoup d’entre elles avaient les mêmes directions sexuelles. Une chose que j’ai remarquée, c’est qu’il y avait toujours un large contingent de fans qui croyaient qu’il y avait du subtext entre les personnages.

Il faut comprendre que nous parlons d’une communauté de gens qui, surtout ici aux USA, sont privés de droits. La société n’est pas orientée vers eux, elle est orientée vers l’hétérosexualité. Alors, quand ils voient quelque chose qui semble s’accorder avec leurs sentiments et/ou leur style de vie, c’est naturel pour eux de le rejoindre et d’y adhérer.

Quand nous avons commencé à classer les épisodes, j’ai fait un commentaire comme quoi nous allions avoir un énorme suivi subtext. La majorité de l’équipe ne m’a pas cru, mais j’étais déjà passé par là avant. Alors quand ça a commencé à se produire, je n’ai pas été surpris.

Maintenant, pour être honnête, j’ai été surpris de l’ampleur que ça a pris. Ça nous faisait nous sentir bien que d’autres trouvent quelque chose dont ils avaient besoin dans notre série, alors nous avons décidé que nous ne ferions rien pour anéantir leurs sentiments.

Puis, nous avons commencé à mettre de petites choses dans la série, qui semblaient assez innocentes, mais qui étaient plutôt des clins d’œil à notre public subtext. Et, bien sûr, tandis que la série continuait, nous nous sommes approchés de plus en plus de cette ligne mais nous ne l’avons jamais franchie. J’étais très fier que nous puissions être une série à la fois subber et shipper. Peu importe à quel point le débat peut devenir passionné, on doit se souvenir que Xena n’aurait pas été la même série sans lui.

XN et Xenites : De nombreux Xenites dans le monde demandent un film Xena. Pensez-vous qu’un tel projet soit réalisable ?

Un jour, il y aura un film Xena. C’est la façon dont fonctionne Hollywood, spécialement en ce moment, quand il refait des séries télévisées populaires en film. Cependant, il ne reste plus beaucoup de temps pour que Lucy et Renee jouent leur rôle. Le studio chercherait plutôt des femmes plus jeunes et plus chaudes (selon eux) et offrirait à Lucy et Renee un petit rôle simple dans le film.

On a parlé d’un film Xena depuis la fin de la série et je sais que Rob Tapert essayait d’en lancer un. Je ne connais pas tous les détails, mais il y avait un désaccord pour savoir qui possédait les droits de la série. Puis, il y a eu des désaccords sur le budget. Rob et Katherine Fugate ont trouvé une idée de scénario, mais à ma connaissance, ça n’a mené nulle part. Dommage.

XN et Xenites : Durant votre carrière, vous avez été à la fois producteur et auteur. Lequel de ces travaux préférez-vous ? Pourquoi ?

J’ai dû y réfléchir parce qu’il y a différentes exigences pour chaque travail. J’aime vraiment produire une série, résoudre les problèmes, travailler avec des gens, et voir le résultat final sur vidéo. Mais j’apprécie aussi le fait de créer des mondes fantastiques, les personnages, les histoires, et jouer avec l’esprit du public. Mais puisqu’on en est là, je me suis demandé duquel je ne pourrais pas me passer. Et, pour ça, je choisirais écrivain. Je ne pouvais simplement pas imaginer ma vie sans cette étincelle de créativité et le monde fantastique dans lequel je joue.

De façon suffisamment intéressante, être écrivain et beaucoup plus difficile que la production. C’est peut-être une raison pour laquelle c’est tellement plus satisfaisant.

XN et Xenites : Vous avez écrit de nombreux épisodes pour Xena la Guerrière. Lequel préférez-vous ? Pourquoi ?

On m’a demandé ça plusieurs fois et j’ai bien peur de ne pas être câblé pour y répondre. Je ne sais pas comment cela se traduit en français, mais je ne suis pas capable de regarder les choses comme étant « favorites ». Une semaine, ce peut être Le Passage des Rêves parce qu’il a mis en place tellement de choses sur le voyage de Gabby. Une autre fois, je pourrais dire « Le Prix » parce qu’il reflète beaucoup mon père en tant que militaire. Puis à nouveau, attendez cinq minutes et je pourrais dire « Une Vieille Ennemie » parce que j’ai été capable de berner le public. Vous comprenez ce que je veux dire ? Chacun de ces épisodes, et tous les autres sur toutes les séries que j’ai faites, sont mes préférés pour différentes raisons.

XN et Xenites : Vous avez contribué au développement de beaucoup de personnages grâce à votre travail sur la série. Quelle évolution préférez-vous ? Pourquoi ?

Pareil, je ne suis pas câblé pour ce genre de questions. Mais selon la plupart des fans avec qui j’ai parlé, ils semblent apprécier le travail que j’ai fait sur le développement du personnage de Gabrielle. La raison pour laquelle j’ai écrit Le Passage des Rêves comme premier scénario, vient du fait que je voulais explorer le personnage de Gabrielle. Je l’admets, j’étais très attiré par l’histoire de Gabrielle. J’ai dit que Gabrielle était la véritable héroïne de cette série.

Ne vous méprenez pas, la série était sur Xena, l’héroïne à l’affiche. Mais la différence entre les deux est que Xena venait d’un monde sombre et notre série la montrait essayant de percer vers la lumière. D’un autre côté, Gabrielle a quitté un monde de lumière et a pris la décision de voyager dans l’ombre à cause de l’amour qu’elle avait pour son amie. Ça c’est héroïque.

XN et Xenites : Avez-vous une anecdote, un événement qui vous a fait rire ou vous a touché en particulier durant le tournage ?

Je n’étais pas en Nouvelle-Zélande pour la majorité du tournage. Rob et Eric Grundemann y étaient, alors nous n’avions pas besoin d’alterner les producteurs. J’étais là pendant le tournage de la scène dans « Le Serment d’Hippocrate » quand Xena ramène Gabrielle. C’était une scène très intense, et pas courte. Quand elle s’est terminée, l’équipe a explosé en applaudissements pour la performance de Lucy. Plusieurs personnes pleuraient.

La plupart de mes histoires à propos de la Nouvelle-Zélande parlent de moi essayant de m’habituer à certaines choses comme la conduite à gauche ! J’aimais le pays et Auckland. Mais prendre le coup d’utiliser un clignotant sans actionner les essuie-glace était un grand défi.

XN et Xenites : Vous apparaissez toujours dans quelques conventions Xena, notamment celle de Creationent en Janvier dernier. Vous communiquez aussi souvent avec les fans à travers les réseaux sociaux. Que vous apporte le contact avec les fans ?

J’aime les gens en général. Et pourquoi je n’aimerais pas les gens qui font des efforts pour me dire combien ils apprécient mon travail ? J’essaie de me rendre accessible aux fans pour beaucoup de raisons, notamment et surtout le fait que je me suis fait beaucoup d’amis au fil des ans, que j’ai rencontrés grâce à Xena.

J’ai aussi un problème avec le fait de mettre un mur solide entre moi et les autres, ce n’est pas la façon dont j’ai été élevé. Je me souviens de ce que c’était qu’être un fan, alors je pense que je m’identifie plus à eux. Et la grande majorité d’entre eux sont vraiment respectueux et ne créent aucun problème si je me balade avec eux ou si je discute avec eux (mais il faut dire que je ne suis pas Lucy…).

Les Xenites sont un groupe de gens très spécial. Et je ne dis pas ça juste parce que je parle à des fans de Xena, je l’ai dit à beaucoup de gens. Je n’ai jamais rencontré de groupe de fans plus généreux, amicaux, encourageants, enthousiastes et loyaux. Les fans de Xena feront un effort pour aider n’importe qui dans le besoin et ont donné des millions et des millions de dollars à des œuvres caritatives au nom de Xena. Quand les écrivains sont entrés en grèves il y a deux ans, les fans de Xena fournissaient de l’eau et des collations à ceux d’entre nous qui faisions le piquet de grève. Cela a étonné les autres écrivains. Oh, bien sûr, il y avait des fans d’autres séries qui aidaient aussi, mais ces séries étaient encore diffusées. Xena avait été arrêtée dix ans auparavant ! Et quand nous avions un jour de grève Xena… wow. La participation était incroyable.

Mais plus que de simplement supporter les écrivains, acteurs, réalisateurs et l’équipe de Xena, ces Xenites ont fait une différence dans la vie des autres personnes. Il y a un réseau vivant autour du monde des Xenites prêt à faire ce qu’il peut pour aider les autres. Je n’ai rien vu de pareil.

Et en conséquence, je peux aller presque n’importe où dans le monde et trouver des amis. Comme en France .

XN et Xenites : Nous sommes au début d’une nouvelle année. Quels sont vos projets pour 2011 ?

Oh j’aimerais avoir une réponse. Je n’ai rien en production tout de suite, mais je développe constamment des idées et j’écris des scénarios. Ecrire pour la télévision et le cinéma aux USA est une aventure très étrange. C’est frustrant et ça n’a aucun sens logique à la fois. Pour la grande majorité des gens, une carrière c’est surtout l’inactivité. J’ai des projets dans deux studios en développement et je travaille toujours sur de nouvelles idées à vendre aux studios et aux chaînes. Je me suis aussi un peu occupé d’autres choses, comme les romans graphiques, l’animation et les médias interactifs.

Donc il y a beaucoup de choses que je prévois de faire. Concernant ce que je vais finalement faire ? Demandez-moi l’année prochaine et je vous dirai ce que j’ai fait.

XN et Xenites : Pour finir, quelle question ne vous a-t-on jamais posée et à laquelle vous auriez aimé répondre ?

J’ai toujours aimé ce genre de question. Il y a longtemps, j’étais interviewé pour une résidence universitaire et ils m’ont posé une série de questions. La dernière était « quelle question vous poseriez-vous si vous étiez nous ? ». Ma réponse a été : « celle-ci ».

Je ne peux pas vraiment dire quelle question on ne m’a jamais posée. Je suppose qu’il y en a beaucoup que je n’ai pas posées. Quand je parle aux conventions, c’est toujours une épreuve de trouver de nouvelles choses à dire après 15 ans de conventions Xena. Alors je commence toujours en disant à tout le monde qu’ils peuvent TOUT me demander. N’importe quoi.

Personnel, professionnel, tout. Je ne mentirai pas (bien que je puisse ne pas pouvoir réponde si cela inclut la vie privée de quelqu’un d’autre). Alors je vous renverrais la question : quelles questions pensez-VOUS que personne ne m’a jamais posées ? Posez-la et j’y répondrai de mon mieux

Vous pouvez retrouver la fiche IMDb de Steven et voir toute sa carrière en cliquant ici.

Vous trouverez également de nombreuses informations et photographies sur son site : www.pondalee.com

Interview réalisée par Deroch pour XenaNews, Evy et Legendrina pour Xenites.fr

XN and Xenites.fr : First of all, thank you so much for having accepted this interview from little Frenchies.

Thank you for asking me. I have fond memories of France. I was there as a child and last there just before the bicentennial and I had a great experience. The people, the history, the art, the architecture, I loved it all. My last day there, my friends and I wanted to find the typical « French Cafe » to have dinner at. We ended up on St. Germain Street, in the basement of an Italian restaurant having the best Italian food I’ve ever had! In the middle of Paris!

XN and Xenites.fr : Now, French audience doesn’t know you very much. Could you introduce yourself in some words ?

Well, I’m not sure what to say about myself. I was born into a military family and spent the early part of my life being transferred from one base to another every three years. One of our assignments was in Germany. As a result, my family traveled around Europe which led to my first visits to your country.

As a child, I was always interested in performing and began my stage career as an actor at age twelve. Nothing spectacular, but enough to make me realize how much I loved it. I graduated from Florida State University with a degree in Theater and traveled to Los Angeles to become an actor. While there, I began to write scripts for the fun of it. I had no real intention of becoming a writer, I was never trained in it, I didn’t even know you could make a living at it. Well, as a result of a longer story (I’ll spare you the details!), I ended up writing professionally on a TV series called RIPTIDE. That began my career. And, though I will always have a love in my heart for acting, I love writing much much more. I’m so incredibly lucky to have fallen into it.

You’ll notice that I have had a fairly long career and the Xena wasn’t my only nor first series. However, we are here to talk about Xena (which is always fun!) so let’s get to that.

The way I got into working with that show is due to Babs Greyhosky. A name relatively unknown to Xena fans, she was actually a well established writer and producer of Television at that time. She was originally on Xena as a Supervising Producer. She called me and told me about the series and asked me to come in and meet the other producers, with the chance that I might write an episode. So I went in and met RJ Stewart, Rob Tapert and Sam Raimi. As a result of the meeting, I got an assignment to write a script (DREAMWORKER). As a result of that script, they wanted to hire me as a permanent staff member. As Babs was leaving the show to do other things, and since I already had producing experience, I was brought on as the new Supervising Producer. And that’s what started it for me.

XN and Xenites.fr :To begin with, I would like to ask you a traditional question on our websites : Subber or Shipper ? In other words what do you think of Xena and Gabrielle’s relationship ?

Ah, the continuing discussion. First, I want to say that whether you’re a subber or a shipper, you are BOTH right. Xena was a very unique show in that regard; each interpretation works fine. Obviously Xena and Gabrielle were close, much closer than most people. Even closer than many people who profess to be IN love. The traveled together, fought for each other, protected each other, died for each other, spanned time and never left each other’s side. Is that love? Absolutely. Does it mean they were lovers? Well? That’s for you to decide. I’m not going to spoil it for anyone. But I will say this: I don’t define a loving relationship by a physical act. So whether they did or whether they didn’t, does it matter? Their love was just as intense. Xena’s not the kind of person to use a lot of labels, so why label them? I can’t say whether they were or whether they weren’t, but whatever they had, we all wish we could have it, don’t we?

XN and Xenites.fr :About this relationship, what was the first idea at the beginning of the show ? Was it planed that Xena and Gabrielle would develop such a subtext relationship ?

I’ve worked on a lot of series and many of them had same sex leads. One thing I noticed is that there was always a large contingent of fans who believed there was subtext between the characters. Understand we are talking about a community of people who, mainly here in the U.S., are disenfranchised. Society is not geared toward them, it’s geared to heterosexuality. So when they see something that seems to harmonize with their feelings and/or lifestyle, it’s natural for them to reach out to it and embrace it.

When we first started charting the episodes, I had made a comment that we were going to have a huge subtext following. Most of the staff didn’t believe me, but I’d already been through it before. So when it started to happen, I wasn’t surprised. Now, to be honest, I was surprised at how huge it became. It made us feel good that others were finding something they needed in our series, so we decided we weren’t going to do anything to crush their feelings. Then we started putting little things into the series that seemed innocent enough, but were very much a wink to our subtext audience. And, of course, as the series went on, we came closer and closer to that line, but we never crossed it. I was very proud that we could be both a subber and a shipper series. No matter how heated the debate gets, it should be remembered that Xena would not have been the same show without it.

XN and Xenites.fr : A lot of Xenites in the world ask for a Xena movie. Do you think that such a project is feasible today ?

One day, there will be a Xena movie. That’s the way Hollywood works, especially these days when it is remaking popular TV series for movies. However, the time is running out as far as Lucy and Renee playing the roles. Eventually the studio would cast younger and (to them) hotter women in the roles and offer Lucy and Renee mere cameo shots in the movie.

There have been talks of a Xena movie since the series ended and I know Rob Tapert was trying to get one going. I don’t know all the details, but there was a disagreement over who owned the rights to the series. Then there were disagreements over budget. Rob and Katherine Fugate came up with a story for a script, but to my knowledge, it hasn’t gone anywhere. Shame.

XN and Xenites.fr : During your carrier, you have been both a producer and a writer. Which job do you prefer and why ?

I had to think about this because there are different demands for each job. I really love putting a TV show together, problem solving, working with people, and seeing the final result on film. But I also enjoy creating the fantasy worlds, the characters, the stories, and playing with the audience mind. But when it came down to it, I asked myself which one I could not live without. And, to that, I would choose writer. I just couldn’t imagine my life without that spark of creativity and fantasy world that I get to play in.

Interestingly enough, being a Writer is so much more difficult than the producing. Maybe that’s one reason why it’s so much more satisfying.

XN and Xenites.fr : You wrote a lot of episodes for Xena Warrior Princess. Which one is your favorite ? Why ?

I’ve been asked that many times and I’m afraid I’m not wired to answer it. I don’t know how that translates in French, but I’m not able to look at things as “favorite”. One week, it might be Dreamworker because it established so much of Gabby’s journey. Another time, I might say “The Price” because it reflects a lot of my father being in the military. Then again, wait five minutes and I might say “The Deliverer” because I was able to fool the audience. Understand what I mean? Every one of those episodes, and all the others on all the shows I’ve done, were my favorites for different reasons.

XN and Xenites.fr : You contributed to the development of lots of characters thanks to your jobs in the show. Which character’s evolution do you prefer ? Why ?

Again, I’m not wired for those kinds of questions. But according to most fans I’ve talked to, they seem to appreciate the work I did on developing Gabrielle’s character. The reason I wrote DREAMWORKER as my first script is because I wanted to explore Gabrielle’s character. I admit, I was very attracted to Gabrielle’s story. I’ve said that Gabrielle was the true hero of the series. Make no mistake, the series was about Xena, the banner hero. But the difference between the two is that Xena came from a place of darkness and our series showed her struggling toward the light. Gabrielle, on the other hand, left a world of light and made a decision to travel into darkness because of the love she had for her friend. That’s heroic.

XN and Xenites.fr : Have you got an anecdote, an event that made you laugh or that touched you particularly during the shoot ?

I wasn’t in New Zealand for most of the shooting. Rob and Eric Grundemann were there, so we didn’t need to rotate producers. I was there during the shooting of the scene in “DOCTOR IN THE HOUSE” where Xena brings Gabrielle back. It was a very intense scene, and not a short one. When it was over, the crew burst into applause at Lucy’s performance. Several people were crying.

Most of my stories about being in New Zealand are about me trying to get used to things like left-hand driving! I loved the country and Auckland. But getting the hang of using a turn signal without turning on the windshield wipers was a major task.

XN and Xenites.fr : You still appears in some Xena conventions, notably Creationent’s in January. You also often communicate with fans via social networks. What does contact with fans bring to you ?

Well, I like people in general. And why wouldn’t I like people who go out of their way to tell me how much they appreciate my work? I try to make myself accessible to the fans for a number of reasons, not the least of which is that I’ve made a lot of friends over the years that I met as a result of Xena. Also, I have a problem with putting a solid wall between me and others, it wasn’t the way I was raised. I remember what it was like to be a fan, so I think I identify with them more. And the vast majority of them are very respectful and don’t create any problems if I just walk around with them or chat to them (then again, I’m not Lucy…).

Xenites are a very special group of people. And I say this not just because I’m speaking to Xena fans, I’ve said this to many many people. I’ve never met a more generous, friendly, encouraging, enthusiastic, loyal group of fans. Xena fans will go out of their way to help anyone in need and have donated millions and millions of dollars to charitable causes in the name of Xena. When the Writers went on strike a couple of years ago, the Xena fans were contributing water and snacks for those of us on the picket line. This amazed the other Writers on the line. Oh, sure, there were fans of other shows donating as well, but those shows were currently on the air. Xena had been canceled ten years before! And when we had a Xena picket day… wow. The turnout was incredible.

But more than just supporting the Writers, Actors, Directors and the Xena crew, these Xenites have made a difference in other people’s lives. There is a living network around the world of Xenites ready to do what they can to help others. I’ve not seen anything like it.

And, as a result of all this, I can go almost anywhere in the world and find friends. Like France.

                   XN and Xenites.fr : We are at the beginning of a new year. What are your projects for 2011 ?

Oh, I wish I had an answer for that. I’ve got nothing in production right now, but I’m constantly developing ideas and writing scripts. Working in Television and Film, in the U.S., is a very strange endeavor. It’s frustrating and makes no logical sense at times. For the vast majority of people, a career is mostly unemployment. I’ve got projects at a couple of studios in development and I’m always working on new ideas to sell to studios and networks. I’ve also been dabbling in other areas, such as graphic novels, animation and interactive media.

So I have a lot that I intend to do. As for what I actually will do? Ask me next year and I’ll tell you what I’ve done.

XN and Xenites.fr : Finally, which question have you never been asked that you would like to answer ?

I’ve always liked that kind of question. A long time ago, I was interviewed for a dorm room in college and they asked me a series of questions. The last one was “What question would you ask if you were us?” My reply was “That one.”

I can’t really say what question I’ve never been asked. I’m assuming there are many I’ve not asked. When I’m talking at conventions, it’s always a struggle to come up with new things to talk about after 15 years of Xena conventions. So I always start out by telling everyone that they can ask me ANYTHING. Anything at all. Personal, professional, anything. I won’t lie (though I might not be able to answer if it involves someone else’s privacy). So I would throw the question back to you: What questions do YOU think no one has ever asked me? Ask it and I’ll give it my best shot.

Steve

You can find the page you represent Steven and see his entire career hereYou’ll also find lots of information and photographs on its website: www.pondalee.com

Interview by Deroch for XenaNews, Evy and Legendrina for Xenites.fr

Translated by Legendrina